L'APPEL

Découvrez l'appel fondateur de Vincent Vauclin

diffusé le 2 août 2020.

Résumé :

Tous les voyants sont au rouge. La sortie de route n'est plus qu'une question de temps. C'est toute une société qui est sur le point de déraper pour venir percuter le mur du réel et achever d'y consumer ses utopies.

Que s'est-il passé ? Comment en sommes-nous arrivés là ? Une correction de trajectoire est-elle encore possible ? Les questions se bousculent mais les réponses se font rares. Pourtant, chacun sent bien que la rupture est inéluctable et que le basculement est proche...

RECONQUÊTE

LE NOUVEAU LIVRE DE VINCENT VAUCLIN

  • 12€ - 152 pages - Format poche (11 x 17cm) 

  • Parution : Août 2020

  • ISBN : 978-2-9534837-5-8

  • Imprimé en France.

LE TEXTE DE L'APPEL

Mes chers amis, mes chers camarades,

 

« Nous devons nous élever de toutes nos forces et inlassablement 

contre les envahissements de toutes les barbaries. »

 

C’est par ces mots de Charles Peguy que j’ai choisi d’entamer mon propos aujourd’hui. Car s’ils ont été écrits il y a plus d’un siècle, ils n’ont rien perdu de leur actualité ni de leurs implications. Je dirais même qu’ils sont plus actuels que jamais. Car de ces barbaries, la France est aujourd’hui assiégée. Des décennies de trahisons, de renoncements et de faillites l’ont mené au bord de l’abîme. Et je sais que nombreux sont ceux d’entre vous qui ressentent, dans leur for intérieur et parfois sans réussir à l’exprimer, que nous sommes parvenus à la fin d’un cycle, que c’est la survie même de la France qui est en jeu désormais, et que notre pays est devenu l’épicentre d’une profonde crise de civilisation qui n’épargne en réalité aucune nation du monde occidental. 

 

Nous sommes confrontés au triple défi du déclassement économique, de l’effacement politique, et du remplacement démographique. Le multiculturalisme qui nous a été imposé est aujourd’hui au bord de l’implosion. La mondialisation sauvage ravage notre économie et a déjà détruit des millions d’emplois partout en Europe, et particulièrement en France. L’Union Européenne s’est accaparée tous les leviers de notre souveraineté et de notre indépendance nationale. L’immigration massive et la faillite de l’assimilation républicaine font le lit de la sédition communautariste et menacent l’existence même du peuple français en tant que substance historique et en tant que permanence anthropologique. L’autorité de l’Etat est chaque jour remise en cause, par les racailles d’en haut comme par les racailles d’en-bas, et la légitimité de nos institutions est plus contestée que jamais. Nos libertés fondamentales sont bafouées, le sens civique s’effondre et c’est tout un ordre social qui s’en trouve menacé.

 

Bref, nous assistons aujourd’hui à l’épilogue de ce processus de déclin et de décadence de la nation française amorcé il y a près de 50 ans, qui ébrèche ses permanences, qui menace son existence, et qui hypothèque son avenir. Ce sont elles, les barbaries contre lesquelles il nous faut nous lever. Ce sont elles, les barbaries contre lesquelles il nous faut lutter de toutes nos forces, au nom d’une cause supérieure qui dépasse les querelles partisanes, qui transcende les intérêts particuliers, et qui s’appelle : la France.

 

Ces défis, je ne suis certes pas le premier à les énoncer. Depuis des décennies, d’autres avant moi n’ont pas manqué de sonner le tocsin et d’alerter les Français des périls qui s’amassaient à l’horizon. Pourtant, force est de constater nous ne sommes pas parvenus à enrayer l’inexorable processus de décomposition de la nation française. Chacun doit, bien sûr, en assumer sa part de responsabilité. Mais laissons le passé là où il est. À l’approche d’échéances décisives pour la France, je suis convaincu qu’il y a urgence à explorer d’autres chemins pour gagner le coeur des Français et rassembler toutes les forces du changement derrière un projet et derrière un mot d’ordre : celui de la reconquête.

 

Je lance aujourd’hui un appel au sursaut. 

 

Comme vous, je ne me résous pas à l’idée de voir ma patrie reculer devant les forces conjurées du nivellement libéral et du mondialisme autoritaire. Comme vous, je n’accepte pas que des Français soit chaque jour agressés, volés, menacés et assassinés dans l’indifférence générale. Comme vous, je refuse de voir nos églises profanées, notre drapeau souillé, nos monuments vandalisés et notre Histoire insultée. La France n’est pas une page blanche. Nous avons une Histoire, nous avons un destin, nous avons reçu un héritage inestimable et nous ne voulons pas nous sentir étranger sur notre propre sol. Il est temps d’affirmer haut et fort que nous ne reculerons plus, que nous ne céderons plus un pouce de terrain à ceux qui croient que la France c’est fini et qui veulent la remplacer par une entité post-nationale, livrée pieds et poings liés à tous les communautarismes et à toutes les prédations.

Pendant combien de temps encore va-t-on accepter l'inacceptable ? Pendant combien de temps encore va-t-on laisser les autres détruire ce à quoi nous tenons le plus et qui est le seul bien qu’il reste à ceux qui n’ont plus rien ? Sommes-nous réellement condamnés à commenter jour après jour, semaine après semaine, l’insupportable spectacle de l’effondrement et de la dislocation de la nation française ? Moi je m’y refuse et je sais que je ne suis pas seul. Je vous propose de tourner la page. Le temps est venu du changement, de l’audace, de la refondation, en un mot : de la reconquête.

 

Nos adversaires parient sur notre incapacité à nous rassembler, sur notre inaptitude à penser dans des catégories nouvelles, à nous réinventer, sur notre inefficacité lorsqu’il s'agit de se mobiliser collectivement. Et bien je vous propose de les faire mentir : nous allons leur prouver qu’ils se trompent car à compter d’aujourd’hui la droite est de retour, et nous ne comptons pas nous excuser d’être ce que nous sommes, de penser ce que nous pensons et de vouloir ce que nous voulons.

 

Il est temps de renouer avec la fierté d’être Français et avec cet esprit de conquête qui, durant des siècles, porta la nation française au sommet de sa gloire. Il est temps de proposer aux Français une autre voie, un projet de redressement national et de refondation civique, une véritable politique de civilisation pour reconstruire sur les ruines et pour rétablir la France. 

 

Ce projet, j’y ai travaillé durant plusieurs mois pour en faire un Manifeste fondateur dont j’annonce aujourd’hui la parution. Ce livre, Reconquête, rassemble à la fois mes analyses quant aux enjeux du nouveau monde, et des mesures inédites destinées à proposer un nouveau départ, un nouveau cap pour la France. Car je suis convaincu que nous ne pouvons plus nous contenter d’indignations, de slogans, et de recettes éculées, mais que nous avons au contraire le devoir impérieux de renouveler en profondeur les idées et les méthodes de notre famille de pensée pour les adapter aux enjeux actuels et pour rompre avec ce conformisme, avec cette inertie intellectuelle qui depuis trop longtemps nous enferme dans les postures et dans les rhétoriques du passé. 

 

Bien sûr, les idées sont importantes et je vous le dis : c’est d’abord par là qu’il faut commencer. Mais je suis également convaincu que les idées doivent toujours être incarnées et portées par un grand mouvement populaire, par une organisation politique susceptible de recueillir l’assentiment majoritaire et de représenter l’espérance d’une alternative véritable. C’est pourquoi, considérant les impasses dans lesquelles nous ont conduit tous les partis d’hier, toutes tendances confondues, je vous appelle aujourd’hui à me rejoindre pour bâtir une nouvelle force politique qui devra mener cette grande bataille de la reconquête et qui représentera une alternative à la hauteur des enjeux de cette nouvelle décennie. 

 

Cette nouvelle force politique dont je déclare aujourd’hui l’avènement, c’est le Mouvement National-Démocrate. Je choisi de lui donner pour emblème la rose des vents qui, depuis près de trois millénaires, symbolise l’esprit de conquête des peuples Européens, et les guide par-delà les tempêtes et le déchainement des éléments.

 

Cette nouvelle force politique ne doit pas être un parti comme les autres : je souhaite que chacun, quelle que soit sa condition, puisse y participer. Car nous ne pourrons remporter la bataille que si nous sommes nombreux à converger vers un même objectif, si nous réussissons enfin à mettre de côté nos querelles et nos divisions pour brandir ensemble l’étendard de la libération. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu qu’il soit possible à chacun d’adhérer en ligne et gratuitement au Mouvement National-Démocrate. 

Et c’est aussi pourquoi je souhaite faire entendre la voix d’une nouvelle génération, d’une génération que l’on n’entend jamais, qui est pourtant en première ligne face à l’effondrement des utopies d’hier et qui, jusqu’ici, n’a pas trouvé la représentation politique de ses légitimes aspirations. 

 

Croyez bien qu’en cet instant, je mesure la tâche considérable qui nous attend. Je n’ignore pas combien il nous faudra bousculer les conformismes et les rigidités qui depuis trop longtemps constituent l’unique programme d’une droite qui a perdu ses repères et qui a capitulé sur tous les fronts, au point de saborder son héritage. Cette tâche essentielle de refondation, c’est à notre génération, et à elle-seule, qu’il revient de l’accomplir. Car si nous ne le faisons pas, qui le fera à notre place ?

 

L’enjeu est historique et je vous demande d’en saisir toutes les implications. En lançant cet appel, en publiant ce livre et en décidant la fondation de cette nouvelle force politique, j’assume toutes mes responsabilités. Je vous demande maintenant d’assumer les vôtres et de prendre votre part dans ce vaste effort de refondation que j’engage aujourd’hui. 

 

Nous n’avons certes pas les moyens, ni les subventions des grands partis du Système. Nous ne pourrons pas compter sur un quelconque soutien médiatique, ni sur les réseaux et ni sur les appuis des puissances d’argent : et d’ailleurs, nous n’en voulons pas ! Car nous avons pour nous la force, la volonté et la foi indéfectible dans la France. Et à compter d’aujourd’hui, nous ne laisserons plus les autres écrire à notre place l’Histoire de la Patrie.

 

Vive le Mouvement National-Démocrate, et Vive la France !

RdV 1 MND Transparent Small.png

CONTACT  -  DOSSIER DE PRESSE  -  TÉLÉCHARGEMENTS

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Telegram
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Vimeo - Cercle blanc

© Mouvement National-Démocrate - 2020.