• Mouvement National-Démocrate

5 mesures pour réparer le lien entre les Français et leurs institutions

Communiqué du Mouvement National-Démocrate


Dimanche 20 septembre, les électeurs de six circonscriptions étaient appelés aux urnes à l'occasion d'élections législatives partielles en vue d'élire de nouveaux députés suite aux démissions consécutives aux élections municipales. Ce premier tour a été marqué par une abstention considérable de plus de 82% : en clair, plus de 8 électeurs sur 10 ne sont pas allés voter pour élire leurs représentants à l'Assemblée Nationale. 


Si les élections législatives partielles sont traditionnellement marqués par des taux d'abstention élevés, ces résultats s'inscrivent pourtant dans une tendance longue et témoignent de la rupture de plus en plus irréconciliable entre les Français et la démocratie. Cette profonde crise de représentation politique ébrèche la légitimité de nos institutions et résulte de trois facteurs principaux :

  • d'abord, le sentiment, de plus en plus partagé, de déconnexion entre le peuple et ses élites prétendues, entre la France périphérique et celle des métropoles, entre le pays réel et le pays légal ;

  • ensuite, l'affaissement de l'indépendance nationale et de la souveraineté de l'Etat, dont les prérogatives régaliennes ont peu à peu été confisqués par des institutions supranationales non-élues, notamment au niveau européen ;

  • enfin, le mode inique de désignation des parlementaires et d'élaboration de la loi, où les combinaisons d'appareils et les manoeuvres des partis et des lobbies prévalent désormais sur l'intérêt général.

Alors que la question institutionnelle est négligée par la plupart des partis politiques français, le Mouvement National-Démocrate a fait de la rénovation de nos institutions la pierre angulaire de son programme de refondation. Pour réparer le lien qui unit les Français à leurs institutions, pour rétablir la légitimité de la loi, l'autorité de l'Etat et l'indépendance nationale, seul le Mouvement National-Démocrate propose une grande révision constitutionnelle portant sur l'organisation des pouvoirs publics, qui sera soumise l'approbation des Français par référendum, et qui introduira dans la Constitution les 5 dispositions suivantes :

  1. La France retrouvera son indépendance et dénoncera tous les traités qui restreignent l'exercice de sa souveraineté, notamment en matière économique, budgétaire, migratoire, diplomatique ou encore militaire ;

  2. Le dernier mot sera donné au peuple souverain, et non plus à l'Assemblée Nationale, en cas de désaccord persistant entre les deux chambres à l'issue de la navette parlementaire ;

  3. Le septennat présidentiel sera rétabli, afin de restituer à la fonction présidentielle sa hauteur de vue et sa fonction d'arbitrage au-dessus de la mêlée ;

  4. Les députés seront élus au scrutin proportionnel (et non plus au scrutin majoritaire uninominal à deux tours) et les sénateurs seront tirés au sort sur une liste de maires volontaires (et non plus élus au scrutin indirect par des grands électeurs) ;

  5. La vie démocratique locale sera développé et le principe de subsidiarité sera appliqué en faisant de la commune l'échelon fondamental de la vie démocratique française.

Téléchargez notre programme Renaissance en intégralité

Programme - Mouvement National-Democrate
.
Download • 2.43MB


117 vues

UN NOUVEAU CAP

POUR LA FRANCE

RdV 1 MND Transparent Small.png

CONTACT  -  DOSSIER DE PRESSE  -  TÉLÉCHARGEMENTS

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Telegram
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Vimeo - Cercle blanc

© Mouvement National-Démocrate - 2020.