top of page

Crise démocratique : désormais, le pouvoir est nu

Communiqué du Mouvement National-Démocrate


L'image semble tirée d'une dystopie orwellienne, et elle a déjà fait le tour des réseaux sociaux en France comme à l'étranger : celle de cet écran géant installé au milieu d'une place désespérément vide à l'occasion des cérémonies commémoratives du 8 mai. On y voit le visage fermé d'Emmanuel Macron qui, escorté par la Garde Républicaine, vient de remonter l'avenue désertée des Champs Élysées. Une énième interdiction administrative de manifester a en effet proscrit tout rassemblement sur la plus célèbre avenue du monde et dans ses rues adjacentes.

Depuis plusieurs semaines, le moindre déplacement d'un membre du gouvernement donne lieu à des manifestations et à des rassemblements hostiles à la politique antisociale et liberticide du régime macroniste. Face à la colère populaire, les autorités ont tout essayé : répression féroce des manifestations, interdiction administrative des rassemblements (et même des casseroles, qualifiées de "dispositifs sonores portatifs" dans la novlangue préfectorale), intimidation et fichage systématique des manifestants, interpellations "préventives", survol des cortèges par des drones policiers... En vain, car la colère gronde et ne retombera pas.


Jamais dans l'histoire de la Vème République, l'exécutif n'a paru à ce point fébrile et isolé. Privé de sa légitimité démocratique par le recours systématisé aux dispositions les plus autoritaires de la Constitution - comme le 49-3 - et refusant de revenir au peuple - par le référendum ou la dissolution de l'Assemblée - le pouvoir se révèle désormais nu et ne peut plus compter, pour tenir, que sur l'instrumentalisation de la force publique et la complaisance des médias subventionnés. Mais pour combien de temps encore ?

Au-delà de la dérive autoritaire du macronisme, cette véritable crise démocratique révèle l'ampleur des dysfonctionnements de nos institutions dévoyées, et la nécessité de plus en plus urgente de les réformer pour renouer avec l'esprit fondateur de notre Constitution et son principe de République référendaire. C'est le sens de la proposition de révision constitutionnelle dévoilée par le Mouvement National-Démocrate : Démocratie Nationale, pour un nouveau contrat social et une démocratie souveraine.

188 vues

Comments


Soutenez-nous
sur Facebook

  • Facebook - White Circle

Diffusez nos
derniers visuels

Suivez-nous
sur Twitter

  • Twitter - Cercle blanc
bottom of page