top of page

De quoi les ZFE sont-elles le nom ?

Communiqué du Mouvement National-Démocrate


Elles sont déjà onze. D'ici 2025, leur nombre sera porté à quarante-cinq. Elles, ce sont les ZFE : les "Zones à Faibles Émissions". Dans les agglomérations concernées, la circulation des véhicules considérés comme "trop polluants" sera tout simplement interdite, et leurs conducteurs n'auront d'autres choix que de changer de véhicule ou de contourner les zones concernées, lorsque c'est encore possible.

A terme, près de la moitié des véhicules actuellement en circulation seront concernés par cette interdiction de déplacement dans toutes les agglomérations de plus 150 000 habitants. Le critère d'exclusion de ces véhicules ? Leur année de fabrication. Ainsi, une citadine peu polluante conçue avant 2011 pourra être interdite de circulation dans ces ZFE tandis qu'un SUV datant de 2019, polluant mais plus récent, y sera autorisé. Dans certaines ZFE (comme à Lyon et Grenoble), l'interdiction concerne même les véhicules utilitaires, tandis qu'un autre projet prévoit de bannir tous les véhicules diesel de la ZFE du Grand Paris à l'horizon 2024.

Cette politique d'exclusion systématique, fondée sur une logique administrative arbitraire et faussement écologique, constitue de facto une ségrégation des usagers les plus pauvres, en particulier ceux habitant en banlieues ou dans les zones rurales, pas ou peu desservies par les transports en commun, et dont la voiture constitue l'unique moyen pour aller travailler et se déplacer au quotidien. Cette politique de restriction absurde ne manquera pas d'aggraver l'exclusion des pauvres des grandes agglomérations, la privatisation progressive des centres-villes au profit des citadins et des classes supérieures, et l'accroissement de la fracture entre la France périphérique et celle des métropoles. Pire, la généralisation des ZFE - qui, à n'en pas douter, concerneront demain l'ensemble du territoire national - constitue manifestement la première étape avant l'instauration du "Pass Carbone" qui, sur le modèle du "Pass Sanitaire", permettra aux pouvoirs publics de restreindre encore davantage nos libertés fondamentales, en particulier notre liberté de circulation.


Le Mouvement National-Démocrate s'associe à la Ligue de Défense des Conducteurs pour exiger un moratoire immédiat sur le déploiement des ZFE, et alerte les Français sur la multiplication des dispositifs techniques et réglementaires de surveillance, de domestication et d'exclusion qui, sous des prétextes sanitaires, sécuritaires ou écologiques, menacent toujours davantage nos libertés et nos droits constitutionnels.

 

Comments


Soutenez-nous
sur Facebook

  • Facebook - White Circle

Diffusez nos
derniers visuels

Suivez-nous
sur Twitter

  • Twitter - Cercle blanc
bottom of page