• Mouvement National-Démocrate

Repas sans viande : l'idéologie jusque dans les assiettes

Communiqué du Mouvement National-Démocrate


Le lundi 22 février 2021, les écoliers de la capitale des Gaules et les collégiens de la Métropole de Lyon ont regagné leurs classes après deux semaines de vacances d’hiver. Les demi-pensionnaires ont pu découvrir à midi un changement de taille : ils n’ont pu prendre qu’un menu unique, sans la moindre viande.


Cette décision ubuesque, prise dans ce haut-lieu de la gastronomie française, le fut sans aucune concertation préalable par l’exécutif métropolitain et la mairie de Lyon aux mains des Verts. Non contents de s'en prendre au Tour de France cycliste et de fustiger les sapins de Noël, les responsables de la Métropole et de la ville de Lyon justifient l’instauration d’un régime végétarien obligatoire pour "raison sanitaire", invoquant l'épidémie de Covid-19. Si le coronavirus n’existait pas, les Verts se seraient chargés de l’inventer tant cette "crise sanitaire" leur permet de justifier toutes les aberrations possibles. Car suite au renforcement du protocole sanitaire dans les établissements scolaires, les écologistes estiment que proposer de la viande aux enfants serait une "perte de temps" dans le roulement des services. Le bannissement de toute nourriture carnée ravit en revanche les populations d’origines étrangères soucieuses du respect implicite de leurs prescriptions religieuses, et l’infime frange des végans bobos pour qui manger un animal reviendrait à commettre un attentat imprescriptible contre la planète.


Dans les faits, la décision unilatérale de la Métropole et la mairie de Lyon fragilise encore davantage une filière déjà très affectée par la scandaleuse fermeture administrative des restaurants et des brasseries. De l’éleveur au boucher, ce sont autant de métiers et de savoir-faire traditionnels qui sont ainsi menacés à terme.


Mais ce n’est pas une surprise quand on connaît les obsessions idéologiques qui animent les néo-écologistes. Certains membres de la fumeuse "Convention citoyenne pour le Climat" ont par exemple proposé une journée par semaine sans viande, insistant sur son caractère obligatoire. Comment faire respecter une telle interdiction, sinon en perquisitionnant jusque dans les cuisines et les assiettes ? En réalité, la prohibition progressive des viandes issues des circuits traditionnels est une première étape visant à développer un nouveau marché : celui des viandes de synthèse et des produits hydroponiques analogues qui ont en commun d'être parfaitement étrangers à nos terroirs et à nos traditions culinaires, en plus d'ouvrir d'inquiétantes perspectives sur notre rapport à l'alimentation et à la nature de manière générale.


Rejetant à la fois le modèle productiviste globalisé autant que cette conception totalitaire de l'écologie qui en constitue en réalité la prochaine étape, le Mouvement National-Démocrate défend une approche enracinée et équilibrée de l'alimentation et de l'agriculture : par le développement des circuits courts et de l'agriculture vivrière de proximité, par la promotion - notamment à l'école - du patrimoine culinaire régional et des productions de saison, par le rejet de la "malbouffe" et de l'uniformisation alimentaire, par la protection de l'agriculture française face à la concurrence déloyale des productions étrangères, ou encore par le développement de l'agriculture biologique et la protection de nos terroirs.

Adhérez en ligne et gratuitement au MND en cliquant ici !

UN NOUVEAU CAP

POUR LA FRANCE

LOGO MND JPG.jpg
RdV 1 MND Transparent Small.png

CONTACT  -  DOSSIER DE PRESSE  -  ESPACE MILITANT

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Telegram
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Vimeo - Cercle blanc

©  MOUVEMENT NATIONAL-DEMOCRATE  -  2020.