Pour que vive la France, vive l'Empereur !

Communiqué du Mouvement National-Démocrate

Cette année, la France célèbre la mémoire de Napoléon 1er à l'occasion du bicentenaire de sa mort en exil à Sainte-Hélène, le 5 mai 1821. Chef de guerre redouté, à qui nous devons les illustres victoires d'Austerlitz, de Wagram ou de Iéna, Napoléon fut aussi un bâtisseur qui su mettre fin aux affres de la Révolution et trouver un compromis entre tradition et modernité pour établir l'État moderne. Nous lui devons par exemple le Code civil, le Franc germinal et la Banque de France, le baccalauréat, l'École Militaire de Saint-Cyr et les lycées, les départements, la Légion d'honneur et les préfets, ou encore l'Arc de Triomphe, l'Église de Madeleine et le Palais Brongniart. Si l'enseignement et la transmission des hauts faits de notre Histoire, et en particulier de l'épopée impériale, constituèrent longtemps le ciment de la cohésion nationale et la trame de la fierté française, ils sont désormais l'objet de campagnes de dénigrement systématique fomentées jusqu'au sommet de l'État et destinées à meurtrir le peuple français dans ce qu'il possède de plus intime : son récit national et sa mémoire collective. C'est ainsi que, manquant une nouvelle fois aux devoirs de sa fonction, Emmanuel Macron a récemment déclaré sur les ondes d'un média étranger (CBS) qu'il fallait "déconstruire notre propre histoire". Face à cet esprit délétère de repentance mémorielle qui relève d'une véritable haine de la France, le Mouvement National-Démocrate appelle les Français à se souvenir avec fierté de l'oeuvre impériale et à se rassembler autour leur héritage commun pour commémorer le bicentenaire de la mort de l'Empereur partout en France.


117 vues
SOUTENEZ-NOUS SUR FACEBOOK
SUIVEZ-NOUS SUR TWITTER
REJOIGNEZ-NOUS SUR YOUTUBE
CONSEIL DE LECTURE
LOGO MND JPG.jpg